saillir


saillir
vt. , couvrir (une femelle), féconder, honorer, s'accoupler saillir à // avec, s'unir sexuellement à, (ep. des gros animaux mâle, bélier, bouc, taureau, cheval... et péjorativement des hommes), copuler avec ; vi. , copuler : âvyâ <engendrer> vt. (Gruffy), R. Vie ; bikâ (Albanais 001g) ; kovri <couvrir> (001f) ; montâ <monter> (001e, Annecy 003c) ; sarvi <servir> (001d, 003b, Cordon 083c, St-Nicolas-Chapelle, Saxel 002b) ; seutâ <sauter> (001c, 003a), seûtâ (083b), sotâ (Arvillard 228c) ; anpli vt. (002a), êplyi gv.3 (001b), rinpli <remplir> (228b) ; borâ (228a) ; kroshî (083b) ; salyi gv.3 (083a, Morzine 081b) ; bouti gv.3 (081a) ; s'akoplyâ saillir à // awé (001a). - E. : Bouquiner, Copuler, Rut.
A1) saillir // couvrir saillir une chèvre (ep. du bouc) : boshî vt. (002), boshalyî vt. (001). A1a) couvrir // saillir saillir un chèvre avec beaucoup de difficulté (ep. d'un jeune bouc) ; mettre du temps à faire qc. en s'y prenant à plusieurs reprises, s'attarder à des détails, hésiter, lambiner, traînasser, tergiverser, ergoter : pinalyî vi. (001), R. => Organe.
A2) saillir // couvrir saillir une vache (ep. du taureau) : toralyî vt. (001 PPA), toralâ (001, 003, Balme-Sillingy, Thônes).
A3) couvrir une jument (ep. du cheval) ; (à Genève) danser, gambader à l'excès : KAVALÂ (001, Albertville 021, Genève). - E. : Esquiver (S').
A4) v. , côcher, couvrir la femelle, (ep. des oiseaux) : sheûfî vt. (002) ; montâ <monter> (001). - E. : Jambe.
B1) faire saillir (un animal en général) : fére portâ <faire porter> vt. , ptâ // mènâ saillir u mâlo <mettre // mener saillir au mâle> (001).
B2) faire saillir (la chèvre) : mènâ (la tyèvra) saillir u bo / u boshè (001) / é boshè (002) <mener (la chèvre) au(x) bouc(s)> vt. .
B3) faire saillir, conduire au taureau, (une vache) : mènâ (na vashe) saillir u bovè (001) / u bû (003) / é bû (002) / u borà (228) <mener (la vache) au(x) taureau(x)> vt. , mènâ staché (021), mnâ (na vashe) u bu (083), mènâ (na vashe) u vyô <mener (une vache) au veau> (Leschaux). - C. (staché) : le stasse <elle est fécondée>, le stachéve <elle était fécondée>, l'a stachà <elle a été fécondée> (021).
B4) mener saillir (une jument) : mènâ salyi (on-n' édye) éz étalon (081).
C1) v. fig., saillir, sortir avec force, (ep. de l'eau...) => Jaillir.
C2) saillir, s'avancer en dehors, (ep. d'un balcon, des côtes...) : avansî, s'avansî inddyoo (001) ; débordâ <déborder>, C. d'débeûrdo <je déborde> (001), dépassâ <dépasser>, rsòrtre <ressortir> (001).

Dictionnaire Français-Savoyard. 2015.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • saillir — [ sajir ] v. <conjug. : 2 ou 13 • 1080; lat. salire « couvrir la femelle; sauter » I ♦ <conjug. : 2; rare sauf inf. et 3e pers.> 1 ♦ V. intr. Vx Jaillir avec force. ♢ Sortir, s élancer. La faim fait saillir le loup du bois. 2 ♦ V. tr.… …   Encyclopédie Universelle

  • saillir — Saillir, acut. C est proprement sortir, Exire, prodire. Selon laquelle signification on dit une saillie, en fait de guerre, quand les assiegez sortent à l impourveu sur les assiegeans, Eruptio. Liu. lib. 23. Et par translation on dit aucun avoir… …   Thresor de la langue françoyse

  • saillir — SAILLIR. v. a. Franchir quelque espace en s élançant. Saillir un fossé. En ce sens il est vieux. Saillir, se dit aussi, pour exprimer l action de quelques animaux lors qu ils couvrent leurs femelles. Le Taureau a sailly cette vache. cette cavale… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • saillir — (sa llir ; ll mouillées, et non sa yir), je saillis, tu saillis, il saillit, nous saillissons, vous saillissez, ils saillissent ; je saillissais ; j ai sailli, je saillis, nous saillîmes ; je saillirai ; je saillirais ; que je saillisse, qu il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SAILLIR — v. n. ( Je saillis, tu saillis, il saillit ; nous saillissons, etc. Je saillissais. J ai sailli. Je saillis. Je saillirai. Je saillirais. Que je saillisse. Saillissant. On ne l emploie guère qu à l infinitif et à la troisième personne de quelques …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SAILLIR — v. intr. Jaillir, sortir avec impétuosité et par secousses. Il ne se dit, en ce sens, que des Choses liquides. Quand Moïse frappa le rocher, il en saillit une source d’eau vive. Le sang saillissait de sa veine avec impétuosité. On dit plus… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Saillir — III гр., (avoir) P.p.: sailli 1) Выступать, выдаваться наружу 2) Случать (о животных) 3) Выпрыгивать, выбрыгзивать Présent de l indicatif je saille tu sailles il saille nous saillons vous saillez …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • balirañ — saillir …   Dictionnaire Breton-Français

  • saillie — [ saji ] n. f. • 1170 « sortie, attaque brusque »; de saillir I ♦ 1 ♦ Vx Action de s élancer; mouvement soudain. ⇒ 1. élan, saut. 2 ♦ Fig. et vx Brusque mouvement, impulsion, élan. « Les fougueuses saillies d une imagination téméraire »… …   Encyclopédie Universelle

  • hancher — [ ɑ̃ʃe ] v. <conjug. : 1> • 1835; de hanche 1 ♦ V. intr. Se tenir, se camper dans une posture qui fait saillir une hanche. ⇒ se déhancher. (Animaux) Les deux jars « s arrêtèrent brusquement, hanchant sur une patte » (Zola). 2 ♦ V. tr.… …   Encyclopédie Universelle


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.