étendre


étendre
vt. (le bras, du linge, de la pâte) : étandre (Saxel.002), étêdre (Albanais.001, Albertville.021, Chambéry.025, Leschaux, Table), étindre (Aix, Annecy.003, Montendry, Thônes.004, Vaulx), C. => Fendre. - E. : Tricoter.
A1) éparpiller, épandre, répandre, mettre en désordre : ébrushî (001) || évarushî (001), R.3a => Branche ; éwâ (001), R.3b.
A2) épandre, étendre, éparpiller, (le foin qui était en andains ou en tas, ou le blé pour les faire sécher) : ÉBRUSHÎ vt. (001,002,003,004), ébru(s)tyé (Montagny- Bozel | 021, Giettaz.215), R.3a ; étêdre (001,021), étêrdre, pp. étêrzu, -wà, -wè (Thorens-Glières, Vaulx) ; évâ (021,215, Crest-Voland), R.3b ; épanshî <épancher> (004, Balme-Si., Cordon.083). - E. : Brindille.
A3) étendre de nouveau le foin au soleil pour le faire sécher : rétêdre vt. (001,021).
A4) défaire les andains et étendre le foin pour le faire sécher : => Foin.
A5) épandre // étendre // répandre étendre du fumier dans un champ, étaler // disséminer étendre sur le sol : ébrushî vt. (001,002), ébrustyé (021), R.3a ; êwâ (083), éwoutâ, éweutâ (002), R.3b ; étêdre (001), étêrdre (Morzine.081), C. pp. étêr <étendu> m. (081).
A6) étendre // répandre étendre finement du fumier dans un champs ou du foin pour le faire sécher ; défaire les mottes de fumier dans un champs : èskarglyî vt. (001.CHA.), ékarklyî (001, Ansigny), D. => Éparpiller ; aprêmâ (083), R. prin <fin>. - E. : Épanouir, Éventail.
A7) étendre // allonger étendre (qq.) par terre en (le) laissant comme mort, terrasser (qq.), renverser // jeter étendre (qq.) à terre avec violence, pousser violemment qq. par terre en le laissant étendu sans connaissance, aplatir (qq. d'un coup de poing...) : étarti vt. (002, Genève.022, Juvigny.008), étêdre (001), étandre (002), ablazâ <aplatir> (Brison-St- I.), alonzhî (001), étoulyî (001, Megève).
A8) étendre de la litière (sous le bétail à l'écurie) => Litière.
A9) s'étendre, s'allonger ; se coucher ; se reposer, se relaxer, faire la sieste, faire un somme ; prolonger une discussion sur un sujet : s'étandre (002), s'étêdre vp. (001,025), s'étindre (017) ; s'étoulyî <s'étirer> (001), s'étulyé (Arvillard.228).
A10) s'étendre (pour dormir), s'allonger (sur un lit), se coucher (par terre) : s'akoulyî (002), s'alonzhî, s'étêdre (001), s'étoulyî (001).
A11) s'étendre /// s'asseoir étendre par terre d'une façon inconvenante (ep. des femmes) : s'ablyozâ vp. (St-Germain-Ta.). - E. : Femme (paresseuse).
A12) s'étendre // s'étaler // tomber étendre de tout son long, (à la suite d'une chute, d'une glissade) : s'étêdre d'to son lon <s'étendre de tout son long> vp. (001B), s'étandre de to son lan (002) ; s'éteulâ (001A), s'étarti (002,008,022).
A13) étendre, tendre, allonger, étirer, (le bras, un élastique...) : étoulyî vt. (001), étulyé (228).
A14) s'étendre, s'allonger, (par terre, sur un lit ; ep. d'un élastique) ; s'étirer (les bras, les jambes...) : s'étoulyî vp. (001), s'étulyé (228). - E. : Affaler.

Dictionnaire Français-Savoyard. 2015.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • étendre — [ etɑ̃dr ] v. tr. <conjug. : 41> • estendre déb. XIIe; lat. extendere I ♦ 1 ♦ Déployer (un membre, une partie du corps) dans sa longueur (en l écartant du corps, etc.). ⇒ déplier, détendre, développer, extension. Étendre les bras, les… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉTENDRE — v. a. Allonger, faire qu une chose acquière ou plus de surface, ou plus de volume, soit en la rendant plus mince, soit en la tirant ou en la dilatant. On étend l or sous le marteau. Étendre du beurre sur du pain. Étendre de la cire. Étendre du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • étendre — (é tan dr ) v. a. 1°   Donner à une chose plus de surface. On étend l or sous le marteau. Étendre du beurre sur du pain.    Étendre des troupes, leur faire occuper plus de terrain, leur donner plus de front. •   Arbogaste étendit dans la plaine… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉTENDRE — v. tr. Faire qu’une chose acquière ou plus de surface ou plus de volume, soit en la rendant plus mince, soit en la tirant ou en la dilatant. On étend l’or sous le marteau. étendre du beurre sur du pain. étendre de la cire. étendre du drap, du… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • étendre — v.t. Refuser à un examen : Il a été étendu au bac. / Perdre au jeu : Se faire étendre …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Étendre — III гр., (avoir) P.p.: étendu Расстилать, растягивать Présent de l indicatif j étends tu étends il étend nous étendons vous étendez ils étendent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • Étendre le verre — ● Étendre le verre ramollir les manchons et les développer en feuilles …   Encyclopédie Universelle

  • s'étendre — ● s étendre verbe pronominal être étendu verbe passif S allonger, se coucher, être étalé : Par terre, les bras étendus en croix. Avoir telle ampleur, telle importance ; aller jusqu à : Mes connaissances ne s étendent pas jusque là. Augmenter en… …   Encyclopédie Universelle

  • (s’)étendre sur le dos —    Se mettre en posture pour recevoir l’assaut de l’homme.        Elle s’étend de nouveau sur le dos et il se met en devoir de la baiser.    LEMERCIER DE NEUVILLE …   Dictionnaire Érotique moderne

  • coucher — 1. coucher [ kuʃe ] v. <conjug. : 1> • XIVe; couchier 1172; lat. collocare « placer dans une position horizontale, étendre » I ♦ V. tr. 1 ♦ Mettre (qqn) au lit. Coucher un enfant. Coucher un malade. ⇒ aliter. Par ext. Je ne peux pas vous… …   Encyclopédie Universelle